Une semaine en Harley-Davidson Road Glide Special

Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015
Toutes les photos ©Laurent Chazoule.

Le Road Glide Special a été présenté pendant le Motorcycle Rally à Sturgis aux USA cet été, nous le connaissions en France en version CVO, mais là, pour l’Europe c’est la version Special qui a été retenue.

Après une semaine en Harley-Davidson Street 750, me voici au guidon pour la même durée d’un modèle touring. Rendez-vous pris le lundi midi pour aller le chercher au siège d’Harley-Davidson France.

Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015
Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015
Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015
Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015

Après un rappel sur les commandes et les GPS qui sont semblables à celles du Street Glide que j’avais eu pour remonter de l’Eurofestival, je charge mon sac à dos dans les sacoches rigides et je branche mon smartphone pour mettre ma playlist sur la Box 6.5GT Boom! GPS, écran tactile, enceinte de 13cm délivrant 25watts par voie,  je crois que j’ai tout dit.

Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015
Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015

Malheureusement mon casque est un peu trop insonorisé et j’ai du augmenter le volume, il faut juste faire attention au feu rouge que ça ne soit pas trop fort, surtout qu’après en roulant le volume augmente encore si on choisit cette option. Le menu audio propose pas mal de réglage pour les personnes qui veulent avoir le meilleur son possible, vous pouvez connecter vos appareils en Bluetooth ou avec la prise dock de l’iPhone par exemple ou une clé USB, vous aurez même la pochette de l’album sur l’écran tactile.

Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015

Le système Bluetooth permet si vous équipez votre casque d’un dispositif audio de prendre ou passer des appels téléphoniques, enfin, la fonction commande vocale vous permettra de tout contrôler à la voix, je n’ai pas pu tester n’ayant pas cette technologie sur mon casque et n’en voulant surtout pas.

La partie arrière est vraiment identique au Street Glide avec ses sacoches rigides qui permettent de ranger vraiment beaucoup de choses, je vous conseille si vous faites de la route d’utiliser des sacs compressibles étanches. Elles sont assez hautes et ne risquent pas de toucher le sol, sur ce modèle, si le devant passe, les sacoches aussi.

Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015

Sur la partie avant, c’est le « Shark Nose » (nez de requin) qui donne la ligne de cette moto, on aime ou  pas, regard fixe, bloc double optique LED qui éclaire vraiment très bien, H-D parle d’augmentation significatif  de la puissance d’éclairage, je peux confirmer que sur une route non éclairée que vous n’aurez pas besoin de mettre les pleins phares pour mieux voir et en remonte file, les voitures s’écartent tellement vous êtes visible.  Le carénage avant de cette moto repose sur le cadre, ce qui allége la direction et qui se sent vraiment dans les petites manœuvres.

Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015
Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015
Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015

La forme du carénage lié au Projet Rushmore offre à cette moto des vraies performances en terme d’aérodynamique, je l’ai d’ailleurs plus senti sur celle ci que sur le Street Glide, je n’avais pas d’effet de turbulence d’air au niveau du visage qui remontait contrairement à la Street. L’ayant essayé que par temps froid, j’ai juste ouvert la trappe (« évent » dans le jargon H-D) au dessus de l’écran tactile pour mieux gérer le remous d’air, celle-ci étant à refermer impérativement en cas de pluie, sinon, vous recevrez l’eau en plein visage.

Les deux « évents » qui se trouvent au niveau du phare (voir la photo ci-dessous) vous servirons plus aux beaux jours pour vous rafraîchir et sera totalement adapter à leur blouson (Triple Vent Jackets).

Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015

Par contre, je trouve que les mains sont mieux protégés du vent sur le Street Glide derrière les rétroviseurs. Il m’était difficile gérer correctement l’écran tactile car il se trouve un peu loin du conducteur, obligé de me déhancher légèrement, je le manipulais donc à l’arrêt.

Vous pouvez faire beaucoup de choses avec les deux joysticks au niveau du guidon pour le commander, mais avec les gants d’hiver, c’est moins précis et plus sensible.
Le régulateur de vitesse sur la poignée de gauche est vraiment simple d’usage, on appuie dessus, un coup en bas et c’est parti en cruise control, c’est royale.
Au début, quand j’ai vu la forme du guidon, je me suis dit que ça allait être dure à manoeuvrer, bien au contraire, il n’est pas du tout un handicap et sur la route on appuie à peine et la moto change facilement de direction, un vrai confort de conduite et tout est vraiment à porter de main.
Sur le bouton « i » de information sur la commande de droite, vous aurez la température extérieure et la pression d’huile.
Au niveau du freinage, on sent bien qu’on pourra facilement ralentir cette moto de 400 kilos, le système de freins interconnectés Reflex avec ABS couple le freinage avant et arrière pour gérer au mieux la répartition et évitez donc de déraper. J’ai juste senti une fois l’ABS se déclencher en appuyant  fortement sur le frein arrière.

Niveau pneumatique, même sur des températures inférieures à 5°Celsius comme le dimanche matin, l’adhérence était toujours bien présente, je ne me suis pas amusé à faire toucher les reposes pieds pour aller plus long sur la tenue de route.

Les silentblocs montés sous les reposes pieds permettent d’absorber les vibrations, c’est vraiment du confort, je n’ai pas utilisé le système pour passer les vitesses avec le talon, je reste classique, mais si vous devez l’utiliser, c’est juste un coup à prendre, ça évite d’abimer ses chaussures, pour finir sur les commandes aux pieds, la pédale de frein large est vraiment efficace.
Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015
Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015

Je ne l’ai pas essayer en duo, donc, je ne pourrais pas m’avancer sur son comportement à ce niveau là, ni vous dire si on est bien assis derrière le pilote.

Niveau motorisation, en version stock, cette moto offre déjà un niveau de roulage exceptionnel, le moteur 103 permet si on veut doubler, de le faire sans problème même lancé à 110km/h, la 6 ème vitesse vous permettra de cruiser et de réduire votre consommation d’essence. La boite de vitesse quand à elle est souple et les vitesses sont faciles à passer. Bien entendu, si vous le passez en stage 1, 2 ou 3, vous aurez plus de performance et un son Harley-Davidson qu’on aime tous.

Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015
J’ai pu tester cette moto dans les petites rues de Paris, le périphérique embouteillé en remontant les files, pris l’autoroute, rouler à la campagne sur des routes sinueuses encore humides et rouler de nuit,  sous de grosses averses, je peux donc vous dire que cette moto malgré son encombrement et son poids passe vraiment partout sans difficulté en mode solo et par tout temps. Il faut juste bien penser à la garer dans le bon sens pour repartir sinon, le poids sera vraiment un handicap et vous ne serez pas trop de deux pour la remettre dans le droit chemin.
Maintenant, je me suis posé la question si j’avais l’argent pour m’en offrir une si je prenais le Road Glide Spécial ou le Street Glide, je n’arrive pas à me décider, ce qui est sur, c’est que ces deux motos donnent envie de voyager. J’aurais fait ce test en juin, j’aurais pris deux jours pour aller dans les Vosges pour cruiser au maximum et me faire de belles routes de montagne.
Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015
Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015
Harley-Davidson-Road-Glide-Special-2015

This article has 1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.