Quelques jours en Triumph Bonneville T120

Me voilà parti cette fois-ci chez Triumph pour essayer une Bonneville T120, la 1200 cm³ sortie l’année dernière. Au premier coup d’œil, on a du mal à définir l’année de la moto, elle a vraiment un style rétro, ils ont vraiment puisé dans les archives pour faire quelque chose de vraiment abouti.

Tout commence lundi dernier à midi, je pose mon Sportster chez Triumph et je récupère cette jolie moto. Cool, une moto qui freine, deux disques sur celle-ci qui arrête bien la moto. Look rétro mais avec des éléments de sécurité dernière génération comme ABS et anti-patinage déconnectable.  Sur celle-ci il y a deux modes de conduite, pluie et route, ça change la cartographie, la gestion de l’anti-patinage et l’ABS. Lors de l’essai par chance, j’ai eu que du beau temps, donc je n’ai pas testé la moto sur route mouillée.

Place à l’essai, comme à chaque fois, 30 km d’autoroute pour rentrer, de quoi m’habituer à la position de conduite, de constater que je prends bien le vent, que 6 vitesses c’est cool sur une voie rapide et que le feu de croisement LED se voit a priori assez bien. Pas pour ceux qui ne regardent pas dans leurs rétroviseurs régulièrement.

Pour ce qui est de la position, mesurant 172 cm, je me sens bien, mes deux pieds sont bien à plat au sol à l’arrêt. Le guidon n’est pas trop large, les commandes sur ce dernier sont facilement accessibles. Il y a juste le bouton des poignées chauffantes qui est trop petit, obligé de retirer mes gants pour l’utiliser, donc je le faisais à l’arrêt. Par contre, c’est discret, ça chauffe vite et très bien. Le bouton information est très complet, dommage qu’à chaque démarrage, ne reste pas la dernière fonction utilisée comme l’heure par exemple. Mais connaître son niveau d’essence, le rapport engagé, sa conso moyenne etc… c’est bien pratique. C’est très bien intégré aux deux compteurs ronds au style rétro.

Le mardi midi, il faisait beau, j’ai eu envie de m’évader et d’aller sur ma petite route de campagne à 15 kilomètres de Paris où je teste toutes les motos que je prends. Arrivé sur place, un grand champ avec des chevaux, une petite colline, un enclos avec des poteaux mais pas de  barbelés. Ça m’a fait penser à un film avec une Bonneville et un acteur connu. je n’ai pas fait de off road avec cell-ci.

Petite parenthèse sur le stationnement, on le fait souvent donc j’en parle. La moto est facilement manipulable malgré son poids de 224kg vide, la béquille latérale est facile à mettre mais la centrale un peu plus galère, disons qu’il faut le coup de main. Moto chargée avec les bagages, ça doit être sympa. C’est bien pour graisser la chaine.

Niveau confort, j’ai trouvé que la selle était très bien, pas de surpiqures qui gênent. Je ne pourrais pas vous dire pour un passager car je n’ai pas eu l’occasion d’amener une personne. En tout cas, si vous devez en prendre un, il y a de quoi se tenir derrière, on ne peut pas dire le contraire.

Le mercredi, je suis parti du côté du plateau de Saclay plus précisément au niveau du golf de St Aubin pour chopper le coucher de soleil. Le temps de trouver un lieu sympa et préparer le matos qu’il commençait déjà à descendre très vite mais je l’ai eu. Je suis toujours à la recherche d’endroits sympas pour prendre des photos. Le but est de vous donner envie d’être à ma place et vous projetez sur les motos que je teste.

Pour ce qui est de la tenue de route, la moto est maniable, vous pouvez partir à la montagne dans les routes sinueuses comme faire du Paris et vous faufilez entre les voitures. Si vous devez freiner fort, le double disque à l’avant fait bien l’affaire, moins bien puissant que la Thruxton R mais ça freine très bien.

Le moteur est peu fade en bas régime mais dès 3000 tours la moto commence à partir. Si vous êtes à 100 km/h et que vous devez doubler, elle répondra vite à demande, la poignée de gaz est très réactive et le moteur suit bien. Elle a un son d’anglaise mais assez faible à mon goût malheureusement avec les pots d’origine. Pour ce qui est de la tenue de route, les amortisseurs sont assez performants. Les pneus, par temps sec accrochent bien, je n’ai pas fait toucher les reposes pieds donc je ne pourrais pas vous dire si vous pouvez prendre de l’angle mais en même temps, je ne pense pas que cette moto soit adaptée pour ce genre de pratique. Donc, dans sa plage normale d’utilisation, ils sont très bien et vont bien avec le style de la moto.

Le jeudi midi, le temps était vraiment au top, avec un ami, nous avons décidé à la dernière minute de partir vers Dampierre (78) et faire l’ouverture de notre saison dans la Vallée de Chevreuse. Quel plaisir en semaine de pouvoir s’échapper entre midi et deux, peu de personnes sur la route à cette heure-là, ça fait une bonne coupure et c’est toujours un moment pour découvrir des nouvelles routes. Cela nous fait une sortie entre collègues.

Pour ceux qui est de l’esthétique. Il est sur que cette moto a du charme surtout celle que j’avais, la t120 black avec le réservoir gris mat. C’est l’élégance, elle fait tourner les têtes et les personnes qui vous abordent vous demandes de quelle année elle est.

Bien entendu, cette moto peut rester d’origine ou peut être modifiée, Triumph propose un catalogue d’accessoires assez sympa. Je verrais bien un échappement Vance and Hines noir pour commencer et des plus petits clignotants à LED

Pour conclure cet essai, c’est une très belle moto qui est vraiment top au niveau des finitions mais je reste un peu sur ma faim au niveau du moteur même si c’est un 1200 cm³. Ce n’est pas la vitesse que je recherche mais plus de puissance en bas régime. Je trouve qu’elle est raisonnable niveau consommation. C’est une très bonne moto si vous êtes régulièrement en duo, votre passager devrait avec la position assez droite du conducteur être assez bien installé. C’est sûr que passager sur une Thruxton R, c’est nettement moins fun.

Merci à Triumph France pour leur confiance. A suivre prochainement, l’essai du Bobber Triumph.

www.triumphmotorcycles.fr

Photos : ©chazster

Pour le côté fun, en 2014, j’ai eu la possibilité de monter sur une T120 de 1959 d’un ami.

This article has 14 Comments

  1. Le passager sur le thruxton R est peut être un chouia moins bien installé mais il a la classe 😎😁😁
    Article très sympa et très belle photo, ça donne envie de faire des pauses dej bécane !!!
    Merci

  2. Après cet essai, crois tu que cette moto puisse être utilisée au quotidien dans une utilisation à 90% urbaine. En gros, pratique et simple au quotidien (je sais pas si on peut résumer ainsi???)

    1. Bonsoir. Je pense que oui. Elle a tous les éléments de sécurité ABS et Anti-patinage pour faire par exemple du Paris, périph et un peu de A6 par exemple. Le réservoir est de bonne contenance, pas besoin de passer tous les jours à la pompe. Une petite sacoche latérale amovible et hop au boulot direct. Laurent

  3. Je confirme pour le duo. Une dès meilleur neoretro en duo. Je procède aussi une bonneville à carburateur et cela n a rien avoir avec une T120. J apprécie le couple et le confort sur ce modèle. Merci pour cet article

  4. Bonjour à tous,

    Je cherche des avis sur la t120 avec passager + bagagerie (j’ai cru voir qu’il était possible de mettre des valises type krauser à l’aide de supports hepco becker). Vous diriez qu’il est envisageable de se faire plusieurs heures d’autoroute dans la journée chargés comme cela ? Dans les 8/10h avec une moyenne de 130km/h afin de rapidement arriver en Espagne ou en Italie… Par « possible », j’entends « le faire sans avoir envie de terminer en stop avec la moto chargée dans un poids lourd ».

    Je viens de l’essayer, j’ai trouvé la suspension un peu dure, ce qui au final est tant mieux si la moto est lourde et qu’on fait de l’autoroute. (dommage quand même qu’on ne puisse pas régler les suspensions selon le chargement et/ou les usages, je l’ai trouvé un peu tape cul en ville).
    Je me doute que ça n’est pas une grande voyageuse, mais je ne me fais des traversées d’autoroute qu’au moment des grandes vacances, donc j’ai besoin de quelque chose de pratique principalement pour la ville, ce qui est son cas puisque bien plus étroite qu’une BMW R1200R avec valises (le modèle avec lequel j’hésite), qui pour le coup est bien plus pratique pour tailler la route et partir loin…

    Depuis plusieurs semaines – voir plusieurs mois – je ne fais qu’hésiter… J’ai pour l’instant une R65 de 1981 avec laquelle j’ai beaucoup roulé, mais c’est tout de même limité, j’ai besoin de plus de cylindres. Et je ne suis pas prêt à dire adieu aux valises, bien trop pratiques, ne serait-ce que pour le 2e casque toujours à dispo…

    Alors, des avis sur les voyages au guidon d’une T120 bien chargée et à 2 ?

    Merci 🙂

    1. J’en fait beaucoup à deux et avec des sacoches, je pense qu’on est plus dans un état d’esprit rétro et route de campagne qu’autoroute et valises, même si pour une rétro elle s’adapte pas mal à l’autoroute avec sa sixième et un confort correct avec dès suspensions assez dures, ce n’est quand même pas ce pourquoi elle est faite, on est pas couché comme sur une sportive ou derrière une bulle de cruiser donc les prises au vent ca fatigue vite….et pis pour le look des valises faut éviter😝

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *