Quelques jours en BMW S1000XR

Au mois d’avril, j’ai eu le plaisir d’avoir une BMW S1000XR, je n’avais pas forcément prévu cet essai, ça s’est décidé comme ça, je n’allais pas dire non. On m’en avait déjà parlé et j’étais assez curieux.

J’ai été la récupérer à Montigny-le-Bretonneux au siège de BMW Motorrad France et ensuite direction Paris. Pour m’y rendre, j’ai pris la A86 et la N118 jusqu’à Boulogne, ce qui m’a permis de rapidement avoir un aperçu de ce qu’elle donne sur une voie rapide et dans la circulation.


Je décrirai cette moto comme une sportive déguisée en trail. Elle a un côté sportive avec des lignes tendues. Une position haute et plutôt droite. C’est une S1000R avec une position plus confortable.

Elle est dans la catégorie aventure chez BMW, dans le milieu de la moto, elle est une « Sport Tourer ». Beaucoup de marques ont un modèle dans cet esprit. Multistrada, Triumph Tiger Sport, Yamaha Tracer 900. C’est le genre de moto idéale pour rouler en duo dans la montagne avec des bagages par exemple, la S1000XR aura assez de puissance pour les reprises à la sortie d’un virage. Elle sera très bien en ville et pourquoi pas sur la terre, je ne parle pas de faire de la grimpette avec. Elle a plusieurs modes de cartographie, dynamic, road et rain.

En allant sur Paris, le pare-brise était sur la position haute, il y a que deux positions, on peut le lever en roulant même si je recommande de le faire à l’arrêt. Ce pare-brise par rapport à ma taille et mon gabarit est efficace, je n’ai pas ressenti trop de turbulence. Position basse ou haute en ville, je dirais c’est comme on le sent. J’ai une préférence en bas car je n’aime pas avoir quelque chose devant moi en ville. Par contre sur l’autoroute et quand il pleut, c’est mieux en haut.

Forcément, on prenant la A86, j’ai pu ouvrir un peu les gaz, la sensation est terrible, le son est superbe. La moto répond tout de suite, le quatre cylindres en ligne envoie grave, il faut avoir un œil sur le compteur car ça monte très vite.

Je suis parti 3 fois faire de chemin en terre, il faisait beau, le sol était sec et les terrains assez plats. Avec les pneus que j’avais, ça passait sans problème. J’ai juste désactivé l’ABS et l’anti-patinage pour que ça soit plus sympa. Je l’ai fait pour m’amuser, je n’avais pas pris cette moto pour ça mais j’avais envie de faire des photos. Honnêtement, vous ne ferez pas de off road genre Paris-Dunkerque avec cette moto. Si vous allez dans un pays ou les routes sont en terre, avec des bons pneus mixtes, elle sera surement très bien.

La moto est assez haute. La position debout sur les reposes pied est très bien, rien à redire.  Le shifter pro aide a bien passer les vitesses à la volée et c’est très pratique. Quand j’ai repris ma nineT, j’ai continué par habitude, je me suis rapidement rendu compte que ça passerait pas. On s’habitue vite aux bonnes choses. A l’arrêt, la selle étant haute pour moi, ce n’est pas très pratique pour la déplacer sur la pointe des pieds. Il existe une selle plus creusée. La selle actuelle est confortable, quand on accélère franchement, on est bien calé.

J’ai pu l’emmener plusieurs fois dans la Vallée de Chevreuse et dans l’Essonne du côté de Janvry. Sur les petites routes sinueuses, la moto est maniable, c’est vraiment plaisir, mais à chaque sortie de virage, j’avais tendance à ouvrir un peu. Il faut vraiment faire attention, car on peut rapidement être au-dessus des limitations de vitesse. Donc, les malades de la poignée de gaz, il faudra être prudent. En ville, il m’est arrivé de mettre le mode Rain pour ne pas succomber à la tentation. Je n’ai pas l’habitude de conduire des motos aussi puissantes. C’est un peu ce qu’on pourrait appeler on/off, la réponse est directe. Difficile de ne pas être tenté et de ne pas rouler sportivement quand la route le permet. Le freinage est puissant, il faut l’arrêter cette moto quand elle est lancée, elle pèse tout de même 215 kg.  Encore plus avec le pilote et des bagages.

Dans la montagne, cette moto doit être vraiment terrible. Je me serai bien vu dans Les Vosges ou les Alpes.

La moto a plein de choses intéressantes comme le régulateur de vitesse, les poignées chauffantes, un compte-tours à aiguille, le compteur digital, beaucoup d’informations importantes sur l’écran lcd. La béquille centrale est pratique, pas simple pour la mettre la première fois, il faut juste la bonne technique. Les protège-mains sont efficaces quand il fait froid, ça coupe bien le vent et ça apporte du style. La signature LED est classe, mettre cet éclairage de jour pour être bien vu. Il y avait les porte-valises et le support de top caisse, mais je ne les avais pas donc, je ne pourrai pas vous en parler.


Pour conclure, j’ai vraiment bien aimé, peut-être un peu trop sportive pour moi, même si à mon âge, je suis plutôt assez raisonnable. J’aime bien son look. Le son quand on ouvre bien m’a beaucoup plu, j’image qu’avec les Akrapovic, ça doit être encore plus sympathique. Une moto que je conseille vraiment d’essayer, elle est surprenante. Soyez juste prudent. c’est un missile.

Comme d’habitude, j’ai fait pas mal de photos pour mes réseaux sociaux, donc autant les partager dans l’article pour les personnes qui n’ont pas Facebook ni Instagram. Comme vous avez pu voir, j’ai testé tous les styles vestimentaires avec cette moto sauf la combinaison en cuir. J’en aurais mis une si j’avais fait de la piste, je crois que j’aurai beaucoup aimé, la piste pas la combinaison.

Plus d’informations et tarif ici : https://www.bmw-motorrad.fr/fr/modeles/adventure/s1000xr.html

This article has 10 Comments

  1. Bonjour Merci pour ton compte rendu mais je préfère de loin la 1200GS
    Tres joli ton casque blanc !
    et toujours bcp à te lire

  2. Ton commentaire est très réel possédant cette dernière et roulant pratiquement quand montage un vrai régal aussi bien en duo calme avec mme 😜ou seul énervé un vrai bijou !!

  3. bonjour, j ai une vieille 1200 gs.. j ai essaye ce missile.. j ai adore.. sportif mais en position trail (un peu comme la multistrada) … sur les petites routes de l arriere pays c est le pied.. c est rigoureux et on a du plaisir a toutes les allures et rythmes .. le duo se fait bien aussi.. un seul bemol .. la conso et donc l autonomie qd on s enerve… bref un grand pied

  4. J’ai juste eu en main quelques minutes et effectivement j’ai vu le potentiel voyage rapide. La partie-cycle est soignée et le moteur ne demande qu’a prendre des tours. Je pense emprunter sur parc pour faire un aller-retour Paris -Gerardmer avec du col, de la petite montagne et du roulant. Cerise sur le gâteau son look est canon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.