Masque Mârkö B8 Goggle Replica à l’essai

Cela fait quelques jours que je teste le masque B8 Goggle Replica de la nouvelle marque française Mârkö. Cette jeune marque a sorti depuis le début de l’année deux types de casques jet et ce fameux masque. J’ai testé ce masque dans différentes conditions climatiques à des vitesses différentes pour vraiment me rendre compte de son efficacité. Le test étant sur une période de 3 semaines, je ne pourrai pas vous dire ce que donne le produit à long terme niveau usure des mousses. Quand j’ai vu le masque la première fois avec la lentille marron, j’ai cru avec l’étiquette en éco-cuir que c’était un masque de ski type Décathlon Wed’ze.


_

Le masque B8 Goggle Replica a une triple mousse pour le confort, c’est la partie en contact avec le visage. Avec des températures comme la semaine dernière, je commençais déjà à avoir bien chaud. Ce masque conviendra mieux sur des températures inférieures à 20°C. Quand il fait vraiment chaud, j’ai une préférence pour les masques type Léon Jeantet Goggle Aviator qui sont en cuir. Au niveau du contact avec la peau, il épouse bien la forme du visage, si vous portez des lunettes de vue, vous pourrez passer les branches sans qu’elles soient compressées, une découpe a été prévue. Quand je portais des lunettes de vue, je prenais des masques Oakley L Frame, il est un peu large. 


Le masque est vendu avec une lentille fumée anti-éblouissement et contrastante (marron). Il a l’avantage de vous protéger contre les UV. Il est performant pour un ciel bleu, il sera un peu faible pour un ciel blanc avec beaucoup de luminosité. Par contre, il a un second avantage, c’est qu’il est assez clair pour pouvoir rouler de nuit. J’ai pu remonter la N118 qui est totalement dans le noir au début sans soucis particulier. C’est pratique, cela évite de se balader avec la lentille transparente. La lentille a une courbure car elle est épaisse contrairement à des écrans comme chez Oakley, 100%. Il faudra faire attention au stockage, ne rien poser dessus.

Par temps de pluie, il vous protégera bien mais aura tendance à l’arrêt quant il fait plus de 20°C à avoir un peu de buée, pourtant, il y a un traitement anti-buée. Etant tout de même bien ventilé, dès que vous commencez à rouler, la buée part.

Pour retirer la lentille et en mettre une autre, c’est vraiment très simple, il faut compter 2 minutes maximum la première fois en incluant le nettoyage des traces de doigts.

Le masque a une bonne taille, il n’est pas trop gros et rentre dans la plupart des casques que j’ai. Il fallait qu’il se positionne correctement dans mon DMD 75 qui a une plus petite ouverture en taille S. Malheureusement, il a du mal à rentrer dans le Davida Jet.  L’élastique est de bonne dimension pour un casque avec une coque S/M, il est déjà au maximum. Avec un casque plus gros, vous risquez d’avoir le masque vraiment en contact avec le visage si le bandeau est tendu. Le système de réglage est simple et les passants  en métal sont de bonne qualité. Les bandes en silicone sont assez performantes, même sur un casque de couleur mate, le bandeau ne glisse pas.  Sur la route, le produit est vraiment efficace, très peu d’air passe, juste de quoi ventiler. Je trouve qu’à vitesse élevée, il a tendance à remonter un peu ce qui est légèrement désagréable. Je pense que cela dépend aussi de la forme du visage.

 

Un masque intéressant, efficace et sobre. Il est livré avec 2 écrans, une housse de transport qui sert aussi pour nettoyer la lentille. Il existe en noir, sable et rouge, les 3 en finition mate.

Plus d’informations ici : www.marko-helmets.com

Prix : 99€

Je vous mets d’autres photos avec des casques différents pendant les essais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *