Les chaussettes Windstopper Gore Bike Wear

On a envie parfois de rouler en hiver sur de longues distances en attendant les beaux jours, on veut mettre aussi les chaussures qu’on a eu à Noël, mais on n’a pas envie d’avoir froid aux pieds toute la balade.

L’hiver dernier,  je roulais avec des boots Timberland Earthkeeper waterproof, je sortais par tous temps sans avoir froid, mais en février dernier, je suis parti rouler deux heures avec mes boots Red Wing 877 et je peux vous dire que j’ai vraiment eu froid aux pieds.

Comme samedi, je savais que nous allions faire au moins 150 kilomètres dans la Vallée de Chevreuse et que je voulais remettre Red Wing, j’ai décidé d’aller m’acheter des chaussettes en Windstopper le matin afin de ne pas revivre la même histoire. Ça fait longtemps que je voulais les prendre mais 39,90€, on réfléchit un peu, mais je les achète tout de même, je  me dis que je pourrais les mettre aussi pour faire du VTT ou du fixie, voir du roller.

Les chaussettes de la marque Gore Bike Wear en Windstopper sont à la base prévue pour les cyclistes, mais rien ne vous empêche comme moi de détourner leur utilisation.

Elles ont une membrane Windstopper qui assure une barrière contre le vent et elles sont respirantes. Sur leur site, ils disent que cette membrane est également imperméable, j’ai testé en mettant pendant 5 minutes les pieds sous l’eau, verdict, mes pieds étaient secs, par contre, si votre chaussure est totalement trempée à l’intérieur, je ne sais pas combien de temps elles seront imperméables, au pire, il y a le modèle Goretex un peu plus cher si besoin. Chaque paire fait deux tailles, L correspond à 41/42 par exemple. Les chaussettes ont des coutures plates, au niveau du mollet, une bande stretch permet un bon maintien et il y a un pied droit et un pied gauche.

Le test s’est très bien passé, je n’ai eu a aucun moment froid, les chaussettes ne glissaient pas dans les chaussures et les coutures n’étaient pas du tout gênantes. Elles sont juste un peu difficile à mettre au moment de passer le talon, on a peur que les coutures craquent mais c’est bon, ça passe. Pour un meilleur confort, j’ai juste mis des chaussettes en dessous en fil d’Ecosse assez fines et les chaussettes Gore Bike Wear au dessus. Bien faire attention par contre de ne pas être trop à l’étroit, car une mauvaise circulation sanguine ferait que vous auriez froid, c’est comme pour les gants.

Comme tous produits avec une membrane, il faut utiliser une lessive développée pour, afin de ne pas boucher les pores qui rendent cette dernière respirante.

Je conseille donc ce produit afin de ne pas avoir froid dans ses chaussures que ce soit en moto ou à vélo.

www.goreapparel.eu

Photos : ©Chazster

sock-windstopper-gore-bike-2 sock-windstopper-gore-bike-3 sock-windstopper-gore-bike-4 sock-windstopper-gore-bike-5 sock-windstopper-gore-bike-6 sock-windstopper-gore-bike-1

This article has 2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *