Le denim Edwin ED80 Selvedge Rainbow

Dernièrement, j’ai eu l’occasion d’avoir mon premier jean de la marque Edwin, une marque japonaise de denim créée par Mr Tsunemi dans les années 50. A cette époque, il récupérait les jeans de militaires américains et les réparait. L’avantage était que le jean était déjà fait, ce que beaucoup de ces clients appréciaient. Par la suite, il commença à fabriquer ses propres jeans avec de véritables métiers à tisser américain. La toile avec la lisière arc en ciel de 13,7oz est vraiment propre à Edwin et est développé et tissé par l’usine Nisshinbo au Japon.

Aimant les jeans slim mais pas forcément skinny, mon choix s’est porté sur le modèle ED80, en couleur indigo, il y avait deux finitions de toile Selvedge, le Red et le Rainbow, mon choix est sur la seconde. Les deux jeans me correspondaient, mais je voulais le selvedge de couleur arc en ciel en bas du pantalon quand on fait un ourlet, il est même d’ailleurs au niveau de la cinquième poche sur le devant de la cuisse droite.Edwin-ed80-rainbow-selvedge 7

Edwin-ed80-rainbow-selvedge 1A la réception de mon jean, j’ai vraiment réalisé que la toile était bien épaisse et rigide et qu’il me faudrait du temps pour le rendre plus souple et lui donner un peu de pli d’aisance. J’ai pris pile ma taille soit 31/32, hors de question d’avoir un téléphone ou un briquet dans les poches, ça ne passe pas. Le slim a un inconvénient, c’est que l’entre jambe vous compliquera la vie dans certain cas, comme monter deux par deux des marches, monter sur une moto haute comme une BMW GS1200 sans avoir déjà mis le pied gauche sur le cale pied, il faut juste le savoir, j’ai eu un petit moment de solitude ce jour là. L’ avantage par contre, c’est que ca affine la silhouette et qu’on voit bien les boots ou les baskets que l’on porte. Ce jean va très bien avec mes Wolverine 1000 Mile ou mes Vans Sk8-hi d’ailleurs

Edwin-ed80-rainbow-selvedgeNiveau confort, la toile épaisse  et rigide doit se faire pour être plus souple, ce n’est pas comme les Levi’s Commuter, Vans v76 ou encore Uniqlo où il y a de l’élastane ou du Spandex dans la toile pour qu’il soit plus flexible. Cela fait déjà plus d’un mois que je le mets régulièrement, je vois déjà bien le changement, vous ne gagnez pas non plus une taille, mais vous êtes plus à l’aise. La toilerigide est agréable à porter mais elle ne protégera pas en cas de chute, elle n’est pas non plus coupe vent, elle tient juste un peu chaud.

Au niveau des détails, je trouve l’étiquette blanche avec le E de Edwin relativement discrète, seul les connaisseurs reconnaîtront le logo et les coutures sur les poches arrières. Ce que j’apprécie beaucoup sur ce jean, c’est la forme des boutons siglés Edwin au niveau de la braguette et de la ceinture, ils sont faciles à mettre et à retirer, mais ils ne se retirent pas tout seul comme d’autres marques. Voici donc un denim qui va prendre forme avec le temps, ce n’est pas le genre de jean qui durera 1 an, vous partez pour quelques années. Il y a juste une chose qu’il faut savoir, même si la toile est japonaise, le produit est fabriqué en Tunisie.

Le denim est facilement trouvable dans les boutiques Edwin ou chez les revendeurs.

https://edwin-europe.com

Photos : ©Chazster

Edwin-ed80-rainbow-selvedge 8

Edwin-ed80-rainbow-selvedge 6

Edwin-ed80-rainbow-selvedge 3

Edwin-ed80-rainbow-selvedge 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.