Essai du sous vêtement Kevlar de chez Bowtex

En avril dernier, je vous avais présenté la jeune marque Belge Bowtex qui arrivait sur le marché avec un sous vêtement en Kevlar. J’ai décidé de m’en prendre un afin de tester le produit.
Le principe de ce sous vêtement est de vous protéger en cas de chute de grave brûlure sur les parties inférieures de votre corps. Le produit a principalement été développé pour les motards mais on se rend vite compte qu’il a sa place pour la pratique du skate, du roller, du fixie voir d’autres activités. Le sous vêtement est composé de 55% Kevlar, 25% ProTex, 20% coton pour l’élasticité. En plus d’être 100% Kevlar sur les parties à risques, des poches se fermant avec un velcro permettent d’y glisser des protections D3O aux niveaux des genoux et des hanches. Sur les premières versions, il proposait un système de sangle pour les genoux, la marque a fait évoluer le produit.
bowtex-chazster 3
Place au test, à réception du produit, je découvre un joli sous vêtement tout jaune avec  un élastique gris au niveau de la ceinture et aux bas des jambes. Mon premier réflexe est de le passer afin de voir s’il est facile à enfiler et agréable à porter. Je le mets comme la plus part des collants de cyclistes, de running ou encore combinaison de surf, c’est à dire, je passe les pieds, remonte au dessus des mollets, ensuite je le  positionne bien les genoux et fini par les fesses. Comme ça, ça paraît logique, mais à l’usage, l’enfiler correctement à son importance. Le produit doit se porter prêt du corps et ne doit pas bouger en cas de chute. Les coutures étant solides, vous ne risquez pas de l’abimer en tirant dessus, il faut juste que les renforts Kevlar et poches pour les genoux tombent au bon endroit. Une fois mis, deux trois flexions pour voir si je suis à l’aise,  je confirme que oui. Je décide de passer un de mes jeans par dessus, je m’aperçois que le bas du sous vêtement reste bien en place, il ne remonte pas avec le jean, c’est important car si vous devez une fois votre jean mis, repositionner le collant, c’est plutôt pénible. Je ne sens presque pas le collant, juste un peu au niveau des genoux avec l’épaisseur et la rigidité du velcro. Je teste le sous vêtement avec un autre jean car avec les jeans slim, les protections D3O ne passent pas. Je décide de partir en moto non pas pour me rendre compte de sa résistance à l’abrasion mais pour  tester le confort du tissu. je m’aperçois qu’il est agréable à porter et que par temps frais, il est le bien venu sous le jean. Quand il faisait meilleur, il y a quelques semaines, je n’ai jamais eu trop chaud, il ne faisait pas non plus 30°C. Par contre par temps froid, mois de 5°C, si vous n’avez pas une matière coupe vent au dessus, vous aurez froid, c’est pour cela que dans le premier article, j’avais parlé d’une matière type Windstopper aux niveaux des cuisses.
bowtex-chazster 7
 –
bowtex-chazster 1
 –
bowtex-chazster 2Je l’ai porté à plusieurs reprises pour aller travailler, faisant bon dans les bureaux,  je suis obligé de le retirer une fois arrivé car on a vite chaud. Il faut bien 5 minutes dans le vestiaire le temps de tout enlever et  tout remettre mais bon, combien de temps faut il pour soigner une brûlure en cas de chute.
Pour ma part, je sais que c’est un produit qui ne sera pas utilisé juste pour la moto. En effet, je l’ai déjà utilisé pour faire du skate et je dois dire que je ne l’ai pas senti. Je précise que c’est un produit unisexe que vous pourrez  mettre toute l’année, la matière étant respirante.
Voici donc un produit que je conseille, ça laisse la possibilité de porter les jeans ou chinos qu’on aime.
bowtex-chazster 6 –
bowtex-chazster 4

This article has 7 Comments

  1. Comment se lave t’il ? Machine à 30° ?

    Je trouve le concept vraiment intéressant mais 20-30% trop chère par rapport à la concurrence..

    1. De quelle concurrence tu parles?
      Parce que je cherche un caleçon de protection (pour pouvoir changer de pantalon en fonction des besoins) et je n’ai rien trouvé de similaire…

  2. Attention. Le tissus est agréé CE mais pas le vêtement. A voir les photos, les coutures peuvent se déchirer dans une glissade. Elles ne sont pas doublées ou triplées. J’ai échangé sur le sujet par messages avec Bowtex, il mon garanti que le tissus était aux normes, mais quand j’ai évoqué les coutures, ça a été le silence….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.