Cinq jours en Ducati Diavel Dark

Je me souviens de la première fois que j’ai vu la Ducati Diavel dans la rue, elle était devant moi au feu rouge, je ne voyais que sa roue arrière et ces deux phares led sur le garde boue, de suite, je me suis mis à sa hauteur et je pense que mon regard en disait long sur ce que je pensais à ce moment là quand le motard m’a regardé.essai-ducati-diavel-black-chazster-11

essai-ducati-diavel-black-chazster-10

essai-ducati-diavel-black-chazster-18 Dernièrement, ça été à mon tour d’être à sa place, est-ce que cette moto est uniquement attirante? Est ce que je serais satisfait de la conduite? Est elle super puissante?
Ducati France m’a mis à disposition pour cinq jours dans le cadre du blog une Diavel Dark à l’essai. Après beaucoup d’explication techniques sur la motorisation, amortisseurs, freinages, nous nous attardons un peu plus sur l’ordinateur de bord. A ce moment là, j’ai cru que je rentrais dans le menu d’une Audi finition S ou RS. Par défaut, vous êtes en position du milieu soit Touring, mais il y a aussi deux autres modes, Urban et Sport. Chaque mode a son niveau d’assistance à la motricité et au freinage, mais si l’envie vous prend de personnaliser un mode en activant, désactivant, en augmentant ou diminuant une option, c’est à la carte.
Sur ce modèle, la clé sert juste à ouvrir la trappe d’essence et à lever la selle pour tirer la poignée passager, il suffit d’avoir cette clé transpondeur sur vous et être très proche de la moto pour la démarrer.essai-ducati-diavel-black-chazster-15

essai-ducati-diavel-black-chazster-16

ducatoi-diavel-2015-chazster Sur le commodo de droite, vous avez un bouton rouge qui glisse que vous descendez ce qui déverrouille la direction et qui allume la moto, sur l’écran au niveau du réservoir se dessine avec un effet laser sur du métal une Ducati Diavel, pendant ce temps sur l’écran au niveau du guidon, tout clignote et certains se figent, on peut alors révéler le bouton un peu comme dans les avions de chasse pour les missiles et appuyer sur le petit bouton rond en dessous, la moto démarre. A ce moment là, le son de ce 1200 vous fait sourire, un petit coup de gaz avant de mettre le casque pour écouter ce que les autres vont entendre au feu lors du démarrage. Les poignées sont fines, ça change, la position est très correcte, c’est instinctif, mes pieds sont bien à plat au sol à l’arrêt, mes bras sont tendu mais pas loin devant, je passe les premiers rapports, mes pieds sont bien positionné sur les reposes pieds, le passage des vitesses est agréable, j’arrive sur le premier feu et l’occasion se présente de tester le frein avant, 2 disques semi-flottants de 320mm, étriers Brembo monobloc à fixation radiale, 4 pistons avec système anti-blocage de roues ABS de série me stop très précisément là où je veux sans largement anticiper pour arrêter les 239kg de la moto.chazster-ducati-diavel-2015-1

chazster-ducati-diavel-2015-2

chazster-ducati-diavel-2015-3

chazster-ducati-diavel-2015-4

essai-ducati-diavel-black-chazster-22

essai-ducati-diavel-black-chazster-23

essai-ducati-diavel-black-chazster-19
essai-ducati-diavel-black-chazster-21 Plus tard sur mon trajet, j’ai testé le frein arrière, l’ABS ne se déclenche pas rapidement, il n’est pas sensible comme sur la BMW R nineT mais si vous appuyez plus fort, il se met en route et le système s’enclenche, vous le sentez un peu, mais vous ne dandiner pas de l’arrière, mieux vaut essayer ces éléments d’assistance à la conduite par temps sec et non dans le feu de l’action.
Cet essai m’a amené sur différent terrain de jeux, la ville, la circulation du périphérique Parisien, l’autoroute et surtout les routes de campagne.
A chaque fois que j’ai eu l’occasion de discuter avec un propriétaire ou une personne qui avait essayé cette moto, la phrase qui revient toujours est, c’est un vélo, ça se conduit super bien tu vas t’amuser. Forcément, on a envie d’avoir son avis et de confirmer ou pas cette phrase.ducati-diavel-chazsterLe vendredi midi, direction la Vallée de Chevreuse, je connais bien les routes, c’est un peu mon terrain de jeu. Je vais être honnête, je  n’ai pas tenté de faire toucher les cales pied sur cette moto à 19000€. Très rapidement, j’ai pu m’apercevoir que cette moto est joueuse, peut-être un peu trop d’ailleurs, le pneu arrière 240/45 ZR17 Pirelli Diablo Rosso II spécialement conçu pour cette moto tient bien la route, on a vite confiance avec tout cette assistante électronique embarquée. A un moment, j’ai mis la position Sport pour voir la différence, à la sortie d’un virage, j’enchaîne sur une ligne droite, j’ouvre bien la poignée de gaz, je comprends rapidement la forme de la selle, mes fesses partent en arrière et se collent au fond, mes bras se tendent, je repasse un rapport, je viens de recevoir un coup de pied au cul, la première fois de ma vie que j’ai cette sensation, étant sur une nationale, je me mets rapidement à la vitesse réglementaire sans bien entendu avoir eu le temps de passer tous les rapports. C’est tout simplement bluffant, elle est bien entendu bridé à 100cv, j’imagine cette moto avec son moteur Testastretta en version 162ch, ça doit être hallucinant. Nous parcourons plus de 70 km, je n’ai pas mal au bras ni au dos, la position est confortable. J’en profite pour vous dire de ne pas tester ou rouler  avec des Red Wing 877 ou 875, car vous allez galérer avec le passage les vitesses, je vous conseille pas non plus un jean trop slim car derrière les genoux, j’ai eu des bleus, pour en avoir discuter avec des amis, ils m’ont dit la même chose, le look ne rime pas toujours avec confort.essai-ducati-diavel-black-chazster-5

essai-ducati-diavel-black-chazster-2

essai-ducati-diavel-black-chazster-3

essai-ducati-diavel-black-chazster-4 En ville, cette moto est agile et très maniable, elle fait aussi tourner les têtes des gars en maxi scooter, de certains motards amateurs de belles choses, des automobilistes et même les piétons. Laisser cette moto sur une place, les gens la photographie et si vous arrivez à ce moment là, ne soyez pas timide, car il faut répondre à différentes questions, j’ai bien entendu joué le jeu, il suffit d’allumer la moto, vous démarrez et vous faites un heureux.
Je n’ai pas essayer la moto en duo car c’est une chose que je fais rarement donc je ne pourrais pas vous donner mon avis sur le comportement ni le confort, par contre quand vous roulez solo, le couvre selle passager apporte une touche sport et les cales pieds presque invisibles une fois replié ne gâchent pas la ligne de la moto.
Le réservoir de 17 litres est pratique pour parcourir sans soucis plus de 250 km.essai-ducati-diavel-black-chazster-26

essai-ducati-diavel-black-chazster-27

essai-ducati-diavel-black-chazster-25J’ai trouvé cet essai très intéressant, c’est la première fois je conduisais une moto aussi puissante, le problème avec ce genre de moto, c’est qu’on doit souvent regarder son compteur de vitesse, car étant confortable et agréable à conduire, on peut facilement être au dessus des limitations de vitesse.
Voudrais je cette moto? Je pense que oui si j’avais les moyens, c’est pour moi une moto d’exception, que si on peut se le permette, il faut en avoir une, par contre étant déjà pour moi sublime, il y a peu d’intérêt à vouloir la customiser comme une BMW RnineT, il peut vite y avoir une faute de goût comme j’ai pu voir sur internet.

La Ducati Diavel existe en trois versions, la basique, la carbon et la titanium pour le haut de gamme à plus de 28000€.essai-ducati-diavel-black-chazster-28Plus d’informations techniques ici : www.ducati.fr

Un grand merci à Ducati France et Anik pour cet essai.

Photos ©Chazster © Laurent Chazoule

Merci à Romain pour certaines photos prisent de sa moto.

This article has 21 Comments

  1. Bonjour à tous,

    je roule en Diavel.
    Comme tu as dit, c’est une machine que l’on aime ou que l’on aime pas.
    Moi j’ai flashé direct en la voyant en concession. J’ai le modèle DARK
    J’ai fait céramiser les tube pot d’échappement et mis un pot ZARD Dark
    elle est terrible.
    Le moteur je n’en parle pas une machine de furieux

    Bonne route à tous.

    JKM

  2. Moi aussi j ai une carbone de 2011 et la je change….pour une autre plus recente c une tuerie cette moto, confort et puissance, que du plaisir !!!!!!

  3. Hello! Merci pour ton retour sur cet essai c’est top! Je lorgne de plus en plus sur cette moto qui neuve était à un prix prohibitif mais maintenant on trouve des occasions à bon prix . J’ai une question, j’utilise ma moto tous les jours pour aller au travail… Et ma hantise avec cette diavel c’est les bouchon… Est ce qu’on peut facilement faire de l’interfile àvec? Ce n’est pas trop large et trop lourd à gerer à basse vitesse ?

    1. J’ai la DIAVEL 2015 depuis un an.

      Non pas lourd du tout, très maniable, même à très basse vitesse.
      Pas plus large que mon XMAX, on peut se faufiler sans problème.

  4. Salut à tous . J’ai eu mon permis il y a 8 mois et me suis offert la diavel . Je confirme c’est une super moto même pour un débutant !! Très maniable facile à piloter .position de conduite cool . Il faut juste avoir un cerveau et ne pas surestimer ses capacités de pilotage car ça envoie grave !!

  5. Slt à tous, j’ai possédé un diavel carbon 2015 pendant 1 an mais je me suis résigné à m’en séparer suite à de gros problème de fiabilité. Pour ma part j’ai apprécié l’engin mais le service après vente ducati est lamentable…… c’était ma première et surtout dernière ducati, la réputation « fiabilité merdique  » ducati est bien fondée….ó

  6. Je conduis une moto depuis maintenant 40 ans, nouveau propriétaire d’une « titanium »no 435 de 500, cette machine est maniable comme un bistouri, la position de conduite est parfaite pour moi. QUE DU PLAISIR… puissante et très agile. Pour le service, rien de particulier a dire, je suis au Québec /Canada. Deux point négatif : ça prend toujours la clé pour mettre de l’essence…fatiguant a la longue !!!!! Et il n’y a pas d’arrêt automatique des clignotants, la technologie au max… mais pas d’arrêt automatique des clignotants…??????
    bonjour a vous tous en Europe, et soyez prudent.

    1. Merci pour ce retour d’expérience. La Diavel est unique, c’est une belle expérience de conduire cette moto. Je suis d’accord sur les deux points que tu évoques. Merci de lire Chazster du Québec. A bientôt, Laurent

  7. Salut, je suis propriétaire d’un diavel de 2016 depuis novembre 2016 (donc full). Après 9000 km à son guidon et un gp de Catalogne cette année, je peux te dire que des points négatifs, j’en ai pas trouvé des masses.
    Tout d’abord, une casse démarreur à 4000 bornes qui m’a immobilisé la moto 15 jours.
    Ensuite, un pneu avant qui fond comme neige au soleil ( à peine 5000 bornes le rosso 2). Première fois que je change l’avant avant l’arrière!
    Puisque je parle de pneus, le choix est très limité et Michelin propose un pneu plus typé sport… j’ose même pas imaginer…
    Pour finir sur les pneus, en ce qui concerne le 240, rien à dire, mais lorsque tu hausse un peu le rythme et que tu exploite vraiment la capacité de cette machine à être aussi maniable qu’un 103 spx, tu sent que l’avant n’est pas aussi performant et que le poid et l’angle d’inclinaison de la colonne de direction n’aide pas à mettre en pleine confiance. L’arrière est usé jusqu’à la coine mais j’ai toujour une marge à l’avant.
    Hormis ces quelques détails, sa reste une excellente machine et tellement surprenante. Toujours autant la banane en partant bosser le matin. ✌️

    1. Bonjour, je suis une femme (1m76), et j’ai flashé sur cette moto, version Dark, avant même avoir mon permis moto. Je me la suis procurée en 2015. J’ai passé mon permis en 2016 (permis Suisse), mais j’ai dû tout de même passer par une moto moins imposante pour le faire (en Suisse on fait son apprentissage et l’examen avec sa propre moto).
      J’ai roulé cette année un peu plus de 22 milles kilomètres avec elle (ou plutôt « lui », parce qu’en Bologne on le nomme : Il Diavel), dont un mini tour d’Europe de 4000 km pendant les vacances d’été. On a eu tout le temps de faire connaissance et je ne m’en lasse toujours pas. Rien qu’à le regarder, j’ai des frissons :P. Du pure régale. Il est maniable, joueur et puissant. Il a la garde basse, mais quand j’ai frotté les cales pieds dans des virages, j’en était tout de même fière :D. J’ai fait monter les fameux pneus Michelin que je n’ai pas regretté, ils était plus durable que les Pirelli. Sans parler que les têtes tournent partout sur mon passage : une femme dans la selle de cette bécane ne doit pas être une vision quotidienne 😀
      Niveau gabari pas de souci pour une femme, bien qu’il parait trapu, la selle est amincie et l’écart reste confortable. J’ai les deux pieds bien au sol grâce au creux de la selle et pas de souci pour la garder en équilibre au feu rouge. Il est par contre certain qu’en cas de chute, je ne relève pas 240 kg :D, mais je ne sens pas son poids pendant la conduite. Je pourrais en raconter des romans, je ne sais pas si c’est pas l’amour déjà… (héhé). En tout cas, je ne suis pas prête de m’en séparer. Si je pouvais, je l’exposerais dans mon salon… 😀
      La seul et unique B-moll que j’ai trouvé : il n’a pas de feux de détresse, ce que je trouve un peu abusé pour ce prix !
      Vivement les beaux temps 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *