Casque Shoei GT Air 2 à l’essai

Début février, j’ai reçu le casque Shoei GT Air 2 avant sa sortie officielle en France, c’était une première pour moi et c’est très cool d’avoir ce privilège. Je n’ai pas choisi la couleur, mais je ne suis pas déçu, ce Matt Blue Metallic change de noir ou blanc.

Dès que je l’ai reçu, la première chose que j’ai faite, c’est l’enfiler et mettre la jugulaire avec le système micrométrique, je n’ai pas de casque avec ce système. Après l’avoir ajusté correctement, j’ai pu la serrer à ma convenance. C’est vrai que c’est pratique à mettre, il faut tout de même les deux mains mais je peux comprendre que certaines personnes aiment bien. Personnellement, ce n’est pas que je ne fais pas confiance au système, c’est que je suis tellement habitué à utiliser le système double D. Je rentre un peu rapidement dans le vif du sujet, mais je trouve plus confortable le double D. C’est peut-être une question habitude. Il est possible de changer pour une jugulaire double D à partir du mois de juin, facturé 80€ + frais de retour (magasin/SAV). Du coup, je positionne mon cache-cou entre ma peau et la jugulaire et ça me gêne moins.

Ensuite, j’ai regardé de plus près le système pour mettre l’écran solaire qui pour moi est le gros plus du GT AIR même si ça existait sur la première version. Il est 5mm plus haut que sur la version précédente. Il suffit d’actionner la commande sur le côté gauche du casque pour descendre ou relever cet écran. Si on doit le retirer et mettre une autre teinte, c’est très simple à faire, il n’y a pas besoin d’outils.

Les gros changements sur ce casque, c’est l’aérodynamisme qui a été repensé avec deux spoilers, le système de flux d’air dans le casque, la parfaite intégration d’un kit Bluetooth spécialement développer par Sena, le SRL2 Intercom System.

Par chance, dès le lendemain de la réception, il faisait un super temps, je suis parti le tester  quelques kilomètres, je me souviens que j’étais déjà bien emballé.

Le dimanche, il faisait encore meilleur avec du soleil, les conditions idéales pour tester l’écran solaire. Nous sommes partis dans la Vallée de Chevreuse et du côté de la Ferté-Alais. 185 kilomètres dans l’après-midi, il ne fallait pas que je me sois trompé de taille. Pas question d’avoir mal au front ou aux tempes. C’est souvent ce qui se passe quand on n’est pas compatible avec un casque ou qu’on s’est loupé de taille.

Le confort est impressionnant, je me suis senti bien très rapidement, pas besoin d’attendre des mois pour qu’il se fasse. L’intérieur est de bonne qualité, il est démontable et lavable. Tissus anti-transpirant. Il faudra voir comment l’intérieur au niveau des joues résistera, c’est généralement une matière qui n’aime pas trop les hommes avec une barbe courte, ça tendance à dégrader rapidement avec le frottement. Vous pourrez remplacer l’intérieur si besoin, c’est en pièce détachée. Je ne suis pas concerné par ça, par contre, le cache anti-remous qui est bien utile met la barbe en vrac, ça la coupe en deux. Ça plus la jugulaire, c’est le bordel. Vous avez le système EQRS, cela permet l’extraction du casque de l’extérieur en cas d’accident en retirant uniquement les coussins latéraux. Ne jouer pas avec les deux sangles rouges, c’est galère à remettre ensuite correctement.

Le casque est livré avec un cache-nez. C’est vraiment top, c’est le petit détail qui permet de ne pas avoir d’air dans les narines. Je vous conseille de tenir le casque par la jugulaire que passer votre avant-bras comme on voit souvent, vous risquez d’abimer le protège nez bêtement ou le perdre.

Pendant la balade,  je n’ai pas arrêté de monter et descendre la visière pour la manipuler car je n’étais pas habitué à chercher la commande à cet endroit-là sur le casque. J’ai deux casques avec un écran solaire rétractable et les deux systèmes sont différents, donc là une troisième version. C’est une technique à prendre, plus simple avec des gants d’été qu’avec des gants d’hiver en tout cas. Par contre, l’écran solaire est vraiment quelque chose de génial. Cela vous évite de rouler avec vos lunettes de soleil. C’est pratique et surtout ça vous évite d’avoir une visière teintée. Si vous rentrez tard le soir ou vers 18h en hiver, vous êtes mal et si vous vous faites arrêter, vous risquez une amende, il y a souvent écran « If teinted, for day time use only ».

Revenons à cet écran, si vous êtes sur une nationale et qu’il nécessite d’être baissé, vous pouvez rouler sans problème jusqu’à 70 km/h la visière levée si la limitation vous le permet,  ensuite au-dessus, vous devrez la baisser à cause de la prise au vent et surtout car après vous risquez d’avoir la larme à œil. En gros en ville, je mets que l’écran vu la vitesse, c’est nickel.

Cet écran est bien utile le matin avec le soleil levant, mais quand il fait froid, ça peut vite devenir compliqué si vous respirez trop dans votre casque. En effet, la visière a un Pinlock performant donc, vous n’aurez pas de problème de buée de ce côté-là mais sur l’écran oui, au feu rouge par exemple. Il commence à s’humidifier pourtant il est traité anti-buée. Quand on roule avec un flux d’air, il n’y a pas de problème, sinon il faudra essayer. Je vous conseille d’avoir le reflex d’ouvrir votre visière au feu rouge tout simplement. Elle s’ouvre avec la main gauche, il y a un empiècement que de ce côté là. Si vous roulez à faible allure genre dans les bouchons parisiens, vous pouvez mettre le premier cran de la visière, cette micro-ouverture ventile juste ce qu’il faut, avec le cache-nez bien étudié, vous n’avez pas d’air qui rentre dedans. Si vous commencez par contre à rouler plus vite, vous devrez fermer tout simplement à cause du bruit. Dans ce cas, pensez à bien verrouiller la visière, vous entendrez un gros clic. Après ça, vous pouvez envoyer, plus d’air ne rentre sauf par les ventilations. Ce cran peut aussi servir quand vous roulez sous la pluie, l’eau ne rentre pas dans le casque et ça permet un peu de ventiler. Je me suis retrouvé à faire plusieurs trajets sur l’autoroute sous la pluie et le froid, c’est là que je me suis dit qu’un casque intégral avec un bon Pinlock, c’est royal. J’ai eu un casque intégral vendu une fortune, dès qu’il pleuvait, je ne le sortais pas, c’était horrible, je finissais mon trajet la visière ouverte. Comme vous avez pu comprendre, l’air rentre par le menton et le haut du casque, circule et ressort par les deux spoilers.

Au passage, si vous êtes porteur de lunettes de vue, les branches passent bien, elles ne gênent pas, j’ai roulé avec mes lunettes de soleil avec branches plastiques pour me rendre compte.

Le casque est assez bien insonorisé,  je suis tellement un adepte des bouchons d’oreilles moto comme Alvis ou Alpine qui passent très bien d’ailleurs avec ce casque. Mais dites-vous une chose, il vaut mieux qu’il ne soit pas trop insonorisé et entendre ce qui se passe autour de vous. Le bruit du vent qui est nuisible pourra être géré par des bouchons qui laissent passer d’autres sons. D’ailleurs, vous pourriez installer un kit main libre Bluetooth, vous entendrez même avec vos bouchons la musique, votre GPS, une conversation téléphonique ou par intercom. Comme je disais plus haut, il y a un kit spécialement prévu pour ce casque, l’intégration est parfaite, rien ne dépasse, il y a un emplacement pour le microphone, les écouteurs et les modules de commandes et batterie. Ça paraît simple d’installation.

J’ai remarqué quand je roulais à 130 km/h sur l’autoroute qu’il était plus appréciable si je ne portais pas mes bouchons d’oreilles, de fermer l’entrée d’air au niveau du menton, car ça fait un bruit désagréable dans le casque. Moins avec l’entrée d’air qui se situe sur le haut du casque. En tout cas, les commandes pour la ventilation sont facilement manipulables avec les gants et en roulant.

Esthétiquement, je ne suis pas fan des entrées d’air même si pour le coup, elles sont très pratiques à actionner. Je le trouve moderne, pas trop sportif. Il passe bien avec la nine T, un roadster moderne ou un touring, il passerait peut-être moins bien avec une Triumph T120.

En taille Small, il pèse 1496 grammes, c’est correct pour un casque avec un écran intégré. La mentonnière courte permet de bien pouvoir regarder en arrière au niveau de l’épaule tout en ayant assez de place pour respirer correctement. Si vous vous mettez en position plus allongée genre sur une sportive, le champ de vision est correct, pas besoin de relever le menton comme un malade en vous tirant sur les cervicales parce que le haut du casque gêne. Je trouve que c’est le bon casque pour cette période de l’année avec la météo du moment.

On verra au beau jour et quand il fera chaud si la ventilation est bien étudiée, c’est toujours embêtant d’avoir les cheveux trempés parce qu’on transpire dans son casque.

Conclusion, j’aime bien ce casque, il est performant, je suis juste pas fan de la jugulaire micrométrique.

A partir de 499€

Kit Bluetooth Sena : 299€

www.shoei-europe.com

 

This article has 3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.