Casque Shoei Ex Zero à l’essai

En mai dernier, je vous faisais part que Shoei sortait en août 2018, le EX Zero, un casque cross rétro sur base du Shoei J-O. Dans les années 80, il a existé un Shoei EX-3, EX-5, Supra X. Comme beaucoup de marques, ils rééditent leurs casques de ces années-là avec les techniques modernes et les nouvelles normes de sécurité.

J’avais pu avoir le EX Zero en main début juin pendant les Wheels and Waves, des personnes de Shoei Europe le portaient, ils avaient même la future casquette. Je me suis dit, ce casque va vraiment faire un plaisir à beaucoup de personnes. le look est fou. 

J’ai reçu le mien début octobre, je l’ai pris en taille Small de couleur noir brillant pour changer un peu. La première chose que j’ai faite quand je l’ai eu dans les mains, c’est de l’enfiler pour voir le confort. J’ai juste eu l’impression d’être dans le J-O, même ergonomie, même confort avec la mentonnière en plus. La jugulaire est facile à mettre, elle est de bonne taille et la pression se met facilement.

Je suis parti directement l’essayer. Un peu de ville et de campagne avec une température aux alentours de 20°C. Pour ce premier ride, je suis parti sans masque, seulement avec l’écran clair. Ce dernier est facilement remplaçable par un écran fumé ou de couleur jaune. On peut régler différentes hauteurs selon sa morphologie du visage. Je le baisse au maximum, il ne me gêne pas. L’air passe légèrement mais c’est supportable quand il fait ces températures. Quand il pleut et qu’on rentre le soir, c’est bien pratique. Attention à bien faire sécher l’écran avant de ranger, sinon, vous allez mettre de l’eau dans le casque. L’écran est facilement manipulable même avec des gants d’hiver. Le champ de vision est large, si on veut mettre un masque, il y a vraiment le choix. Tous les masques modernes ou classiques de motocross passent, Barstow, 100%, Von Zipper, FOX, Oakley, Marko, Ethen, Electric. Une fois le masque en place, il épouse parfaitement la forme du visage, pas d’air qui rentre. Pas d’attache derrière le casque comme sur le J-O pour sécuriser le masque, il faudra fait attention si vous le mettez sur le haut du casque et que vous repartez en mettant l’écran, j’ai déjà vu des personnes arriver chez eux sans leur masque. 

La mentonnière étant un peu avancé et haute, vous avez le nez caché derrière celle-ci, mais non protégé de la pluie. (sur certains masques comme le modèle Oakley Crowbar, il y a un protège nez.  L’avantage est qu’on respire mieux et cela évite la buée dans le masque ou sur l’écran. Il aurait été bien vu de pouvoir obturer les entrées d’air devant. Quand il fait chaud, c’est agréable. Contrairement au J-O, ça permet d’être mieux protégé et ne pas avoir les insectes volant dans la bouche, mais en hiver, il faut mettre un cache-cou qui remonte au niveau de la bouche pour le pas avoir froid aux lèvres. Personnellement, j’ai mis un scotch noir pour boucher, ça devenait insupportable. La mentonnière prononcée peut être parfois gênante quand il faut regarder par-dessus son épaule pour jeter un oeil en arrière avant de déboiter.

Parlons un peu acoustique, la grande ouverture n’aide pas. En ville, le casque est agréable mais dès qu’on s’engage sur les nationales ou l’autoroute, je conseille comme avec le J-O de mettre des bouchons d’oreilles types Alvis ou Alpine, les deux passent très bien et rendent du coup le casque plus agréable au-delà de 60 km/h. Je n’ai pas testé la possibilité de mettre un Intercom car je n’utilise pas ce type de dispositif, mais à priori, ça passerait sans problème. 

J’ai essayé de mettre différentes casquettes, ça ne rend pas bien esthétiquement, il vaut mieux attendre la Shoei qui sortira dans peu de temps. (voir la photo au début de l’article) Si vous êtes pressé, c’est la Biltwell à 10€ qui ira le mieux.  On pourrait dire, sans casquette pour aller sur une moto style cafe racer ou bobber, avec la casquette pour une moto plus esprit scrambler. Il n’y a pas de règle, c’est un peu comme on veut. La casquette est pratique quand il y a du soleil et même de la pluie, elle l’est un peu moins quand on roule au delà de 110 km/h. Le casque a tendance à partir en arrière, quand je suis sur l’autoroute, je préfère la retirer, c’est moins fatigant pour les cervicales. 

L’intérieur est facilement déhoussable pour le laver, juste des pressions à retirer, je l’ai démonté entièrement, c’est assez simple.  Je n’ai pas testé le lavage pour le moment. C’est à faire quand on rentre d’un gros road trip en été. Cela peut faire que du bien niveau hygiène et confort. 

Le casque est confortable, pas de point dur, il est léger, se retire facilement sans arracher les oreilles. Il est bien fini, les coutures sont de qualité. On peut mettre des lunettes de vue ou de soleil sans que les branches gênent. Manquerait juste la possibilité d’obturer les entrées d’air au niveau du menton. C’est un peu mon coup de coeur du moment dans les casques cross vintage. Ses concurrents directs sont le Bell Moto 3, Nexx XG.200, DMD 75, Mârkö Vikingar, Premier Cross MX et Astone Super Rétro.

Le casque est facilement trouvable maintenant, il est aux alentours des 399€ en uni.  https://vintage-motors.net

www.shoei-europe.com

Je vous mets différentes photos pour le look book avec ma BMW R nine T. Ce casque a un style Badass qui va bien. 

 

This article has 3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.