Blouson Merlin Hamstall Outlast à l’essai

Pour le premier article de l’année, c’est un produit de saison. Il y a 6 mois, je postais l’article sur l’essai du blouson Sandon de la marque anglaise Merlin Bike Gear, cette fois-ci, c’est au tour du blouson Hamstall Outlast®. Depuis mi octobre, je roule avec ce blouson régulièrement mais surtout dès qu’il fait froid ou qu’il pleut. Pas très compliqué dans ma région à cette période.

Le blouson Hamstall a quelques points en commun avec le Sandon, ce sont deux blousons courts en coton ciré épais Helly Stevensons® sur l’extérieur et équipés avec une membrane imperméable et respirante Reissa®.  Ils ont une doublure amovible et la possibilité de mettre des protections souples.

Maintenant, je vais être un peu plus précis. Quand vous achetez un blouson de la marque Merlin, il est équipé de protections souples amovibles au niveau des coudes et épaules, il vous restera à mettre une dorsale à la place d’un élément en mousse. Une dorsale de la marque D3o ou Bering passe très bien. Elle se glisse dans une poche qui se ferme avec du velcro et ne se sent presque pas.

Toutes les fermetures Eclair sont des YKK, celles des manches et la centrale ont une tirette facile à manipuler avec les gants. Celles des poches sont plus petites et légèrement moins pratiques. Mais pour garantir une bonne étanchéité du blouson, il y a un rabat de tempête sur chaque poche pour protéger la fermeture et éviter que l’eau rentre, c’est assez bien pensé. Pour ce qui est du côté imperméable, j’ai pris des bonnes douches avec et vraiment ce produit correspond à mon attente quand il pleut. La membrane Reissa est performante.

On ne peut pas parler de ce blouson sans évoquer la doublure Outlast.  Une technologie validée par la NASA, c’est même écrit dans le blouson. Pour faire simple, quand vous avez chaud, votre excès de chaleur est absorbé par la doublure et est restitué quand votre corps en a besoin. L’avantage, c’est que votre corps est toujours à bonne température et cela évite de transpirer. C’est une technologie qui régule la température, cela évite les frissons et d’avoir trop chaud. C’est pour être dans une zone de confort, celle que l’on recherche tous quand on roule par tous les temps. La doublure a des manches longues ce qui est vraiment très bien contre le froid.

Est-ce que cela fonctionne vraiment à moto? Il est clair que la doublure du blouson Hamstall fait plus qualitatif que celle du Sandon. Petite précision, elles sont propres à chaque blouson, pas possible de les inverser si vous possédez les deux.

Pour mieux parler du produit, j’ai fait plusieurs essais. Quand je roule entre 2°C et 10°C, je mets toujours une chemise et un pull marin 100% laine. Lors du salon Moto Légende, j’ai gardé mon blouson sur moi avec mon sac à dos pour voir si a un moment j’allais transpirer et avoir un peu le dos mouillé. Habituellement, ça ne loupe pas, mais là ce n’était pas le cas, j’étais bien au sec et je n’avais pas plus chaud que ça. Avec les mêmes vêtements en dessous et la même température extérieure entre 2°C et 10°C, ce blouson apporte un bon confort pour rouler. Avec un Sportster, il n’y a pas de protection, j’ai le vent directement sur le blouson mais je ne le sens pas sur le corps, il est bien coupe vent. Quand il faisait entre 10°C et 15°C, je n’ai pas trouvé utile de retirer la doublure.

Il y a un mois et surtout la semaine dernière avec des températures inférieures à 2°C, j’avais atteint ses limites, j’ai dû opter pour un t-shirt technique manches longues avec du Windstopper pour être dans ma zone de confort. Nous ne sommes pas tous sensibles au froid, j’ai tendance à être frileux, de plus ce n’est pas un blouson pour faire des raids en plein hiver, il y a des marques bien plus réputées pour ce genre de pratique.

Pour ce qui est du confort et son côté pratique, le blouson est bien fitté, plus que le Sandon qui est plus large au niveau de la taille, les deux pressions au niveau du col sont simples à mettre et le tour de cou est assez large pour mettre un cache-cou type tube. Au niveau des poignets, c’est assez étroit, après avoir fermé le zip et mis une pression, c’est facile de passer ses gants par-dessus. Vous avez un serrage au niveau du biceps et de la taille par système de velcro si vous avez besoin d’ajuster. Les pressions du blouson sont de bonne qualité, elles tiennent vraiment bien.


Le blouson est vraiment facile à mettre et à retirer, pas de problème avec la doublure qui gêne au niveau de la montre. Quand il fera beau, elle est facilement retirable, il y a une fermeture Eclair qui fait le tour de l’intérieur du blouson et une pression au niveau du poignet.

Il a vraiment beaucoup de poche, une qui est pratique avec un zip et une autre à pression au niveau de la poitrine, celle qui est sur le bras gauche est assez mal foutu, elle n’est pas facile d’accès pour un droitier forcément. Elle peut être pratique si vous devez garder vos doigts sur le frein avant pour récupérer quelque chose. A l’intérieur quand il y a la doublure, vous avez une poche avec un zip vertical et une autre avec un velcro. Il reste deux poches encore quand la doublure est retirée.

La finition et les détails sont soignés. J’aime beaucoup les coutures diamants sur les épaules, au niveau des poignets et dans le bas du dos. Un autre détail intéressant est le zip pour lier un pantalon de la marque Merlin. Il y a la possibilité de coudre sur un de vos pantalons de pluie par exemple qui ne serait pas compatible l’autre moitié du zip pour les unir. (Voir photo) Je compte le faire car avec un pantalon de pluie, cela peut être bien pratique pour ne pas avoir froid dans le bas du dos. Autrement, il y a un système avec une pression que vous pouvez attacher à un passant de votre jean. Il y a sur la doublure un tartan anglais Marton Mills® qui est joli. Derniers détails intéressants, ce sont les finitions en cuir au niveau des poignets et du col pour un confort et mieux résister à l’usure.

Conclusion, c’est devenu mon blouson d’hiver, il y a toujours la possibilité de mettre un sous-vêtement technique chaud en dessous si vous être un peu frileux comme moi.

Je vous ai mis plusieurs photos pour vous rendre compte du style. Avec une anglaise, c’est aussi très sympa. 😉

Prix : 329€. Existe en noir ou olive.

Plus d’informations ici : www.merlinbikegear.com

Produit mis à disposition par le distributeur France de Merlin.

Articles connexes :

Gants chauffants Bering

Boots Furygan

Casque DMD 75

Masque Ethen

Sac à dos Levi’s

This article has 24 Comments

  1. Slt Laurent, une ptite question, est-il plus long que le sandon ? Ou bien, as-tu le bas du dos un peu à l’air lorsque tu as les mains sur le guidon ?
    Quelle taille as tu essayé ? (Pour quel gabarit)
    Merci.

    1. Bonjour, je mesure 172cm pour 73kg. Taille M. C’est la même longueur mais celui est plus cintré. Tu n’as pas le dos à l’air. C’est pour cela que j’ai mis des photos en position de conduite sur mon Sportster. Après tout dépend de ta position sur ta moto guidon et repose pieds. Tu peux voir le bas du dos sur l’avant dernière photo de l’article.

  2. Je ne peux que confirmer cet excellent article je l’ai acheté il ya quelques semaines deja et le look et l’isolation est top!!! Merci Laurent

  3. Bonjour,

    super blog, merci pour les articles très instructifs !

    Je suis preneur aussi pour une adresse sur Paris. Si jamais quelqu’un trouve, n’hésitez pas à faire circuler l’info.

    Merci à tous.

  4. Bonjour à tous,

    pour la marque Merlin sur Paris. Patrick Pons n’avait visiblement rien en catalogue.

    Par contre, Tubeless, distribue la marque. Je vais y faire un saut.

    Bonne journée

  5. Salut Laurent,
    Je découvre ton site (et ton instagram) et j’en suis très content. Merci de nous faire partager tes découvertes et tes essais !
    Du coup, tu m’as fait découvrir LA veste que je cherchais depuis longtemps (merci) mais impossible à trouver sur paris et j’hésite sur la taille.
    Pour 1m86 et 80kg (donc fin, mais pas une brindille non plus), tu me recommanderais quelle taille ?
    J’hésite en L et XL

  6. Salut,
    Encore une fois une vrai bonne découverte ton site ! 🙂
    Je n ai pas trouvé ce model dans les magasins ave gde Armée . Du coup je me suis rabattu sur l ‘Original Wax chez Original Driver , tres bien soldé dans leur show room .
    A la recherche d un sac maintenant . Grace à un autre de tes postes , j ai vu un commentaire sur les sac Brooks qui me semblent pas mal
    Bonne continuation et merci

  7. Salut !

    Super site – merci de partager tes experiences, y’a pas grand chose de comparable sur le web.

    Sur ce blouson, je le kiffe bien, j’aimerai connaitre ton avis : est-il trop chaud comme blouson de printemps-ete ?

    Merci !

    1. Bonjour Pedro. Merci pour ton commentaire. Effectivement, au moment où j’ai testé ce blouson, il faisait froid et de ce côté là, il répondait à mon attente. C’est normalement le blouson que je prendrai pour descendre aux Wheels and Waves en juin prochain. Je le choisis car il est waterproof et chaud, nous passons par les Pyrénnées. Maintenant, s’il fait vraiment chaud, il n’a pas d’ouverture pour laisser rentrer de l’air. J’ai peur d’avoir un peu chaud quand je serai sur la côte. Le Sandon a deux ouvertures poitrines mais pas d’ouverture dans le dos, tu gonfles. Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *